LA SCULPTURE CONSTRUITE AVEC LA BOITE DE CONSERVE

DESCRIPTION

 

JAM, artiste-chercheur en arts visuels
www.michelboisvertrecherchesculpturale.com

Janvier 2019

 

En premier lieu c'est le thème de la pauvreté qui m'a amené à utiliser la boite de conserve comme matériaux en art. Une fois ce matériel disponible dans l'illustration de la pauvreté ce fut définitif que ce serait à partir de la boite de conserve que le thème évoluerait et deviendrait par la sculpture de la boite un élément descriptif de la pauvreté.

Je me suis questionné sur la manière d'aborder le sujet. J'ai pensé décrire le logement pauvre et y installer le personnage pauvre. Un peu comme en théâtre l'auteur avant de définir le personnage trouve dans quel environnement il évoluera. L'environnement de la pauvreté est partout dans l'humanité. Toutes les différentes formes sociales ont à l'intérieur d'elle-même cette situation de pauvreté, même si parfois cela n'est pas évident à l'oeil.
Vous n'avez qu'à entrer dans un château sur la montagne pour vous rendre compte qu'il y existe le même niveau de pauvreté humaine que dans un taudis du bas de la ville. La pauvreté humaine ce n'est pas uniquement un manque de moyen financier. Beaucoup de gens pauvres ont une meilleure vie que bon nombre de gens riches.
C'est cette situation humaine que j'ai tenté de décrire.
Il y a autant de fierté dans la pauvreté que dans la richesse. Il y a autant de bonheur et de malheur dans la pauvreté que dans la richesse. C'est évident que la richesse apporte du réconfort au niveau de la facilité, mais la facilité est souvent source de malheur et ce n'est pas toujours un choix de vie sans conséquences. La dégradation de la planète mue par un besoin de facilité en est la preuve réelle. Une vie simple apporte beaucoup plus de satisfaction qu'une vie compliquée par un besoin de facilité. Puiser l'eau à la rivière qui offre une eau limpide et propre est plus simple qu'un aqueduc compliqué et ne chavire pas l'environnement comparé aux égouts produit par la facilité obtenue par un réseau d'aqueduc compliqué qui rejette dans la nature des tonnes de déchets pour rendre plus facile par un robinet l'écoulement de l'eau dans des milliers de demeures. Vous me direz oui mais... C'est un peu ça la pauvreté. Générer une population avec trop d'individus pour la simple raison de fabriquer un empire dominant n'est pas naturel. Nous existons dans la nature et nous voulons plier cette nature à nos besoins égocentriques simplement parce que nous voulons être puissant et dominant. En même temps par ce besoin nous générons la pauvreté qui affecte tout dans l'humanité. Ce n'est pas simple j'en convient. Où s'arrête le génocide de l'être humain? Qui y mettra fin? La pauvreté est un génocide qui nous affecte, tout le monde en convient. Est-ce qu'il y a une solution à ce génocide de la nature et de l'être humain en conséquence à nos actions de mégalomanie?

La sculpture construite avec la boite de conserve tente d'illustrer la pauvreté. Est-ce qu'elle a réussis à faire une différence? Ce n'est pas le but de cet exercice. La sculpture comme toutes les formes artistiques qui existent, ne sert qu'à illustrer ce que nous sommes et ne contient pas de solution à nos problèmes de vie. Cependant en utilisant un déchet comme la boite de conserve un coup vidée de son contenu est jeté aux vidanges, j'ai cru pouvoir démontrer que le déchet comme oeuvre d'art en le comparant à une situation réelle de notre vie pouvait faire réfléchir à cette situation. En exposant un déchet comme oeuvre d'art, j'ai eu l'intention de sortir le déchet de son environnement et l'amener dans le salon comme un objet de réflexion de ce que nous sommes.  

https://translate.google.ca/