Projet de JAM

La chambre à rêver

chambre 4 photos

 

Description

LA CHAMBRE À RÊVER

Œuvre immersive de réalité virtuelle de JAM

www.michelboisvertrecherchesculpturale.com

Proposé au MBAM au mois d'octobre 2018
Regarder la vidéo promotionnelle en cliquant sur ce lien: LA CHUTE

Installation du projet

Dans une salle ne contenant que ce projet, j'installe une chambre d'immersion comparable à un casque de réalité virtuelle construite avec des panneaux de verre dans laquelle le visiteur passe 1 heure à rêver. Le verre est nécessaire à cause de sa transparence. Sur les panneaux, j'installe des membranes de projection qui vont servir de réceptacle à la vidéo proposée. L'interactivité est produite par les visiteurs qui vont s'installer dans le cube pour recevoir les informations provenant de la vidéo.
L'installation de l'oeuvre nécessite un investissement de 400,000 milles dollars en matériaux et en utilisation d'experts avec cette technologie.

L'intention du projet

Depuis plusieurs générations, chaque pays a conçu à l'intérieur de ses frontières, une mégapole, reliée aux autres mégapoles et servant de relais pour une pensée spécifique qui peut être décrite comme l'évolution de la pensée humaine. Ces mégapoles servent de laboratoire de recherche pour développer cette nouvelle pensée.
Un problème surgit de cette situation précaire de vie à l'intérieur de ce laboratoire. Le problème c'est l'adaptation du cerveau humain à cette situation nouvelle dans le développement de sa pensée. Le pire de cette situation, c'est le stress constant qui sort de cette situation. Ce stress n'est pas gérable par l'institution qui évolue avec l'évolution de cette demande et les victimes causées par cette expérience sont nombreuses.
JAM propose une chambre à rêver pour sortir de ce stress et pour retrouver ses origines naturelles dans ce brouhaha de bruit et de vitesse qui cause une discordance dans la stature de l'équilibre du fonctionnement humain.

L'artiste-chercheur avec cette installation propose plusieurs avenues de réflexion.

La première avenue consiste à se mettre en état de relaxation dans une ambiance naturelle provenant de la vidéo qui émet un geste lent dans une ambiance de bruit naturel. Ici l'auteur propose une vidéo provenant d'une captation vidéo provenant de la mise en place d'une caméra 360 degrés au milieu d'un courant d'eau provenant du débit d'une chute d'eau située en milieu forestier.
Dans cette vidéo le spectateur voit les arbres bougés sous l'influence d'une brise matinale dans un automne précaire. La couleur de la végétation est produite par l'influence du froid qui s'installe tranquillement au Québec au mois d'octobre.
Le bruit de l'eau qui coule naturellement impose un tempo sonore à la situation.

Avec cette intention d'installation de l'artiste, le spectateur n'a pas le choix pour survivre à cette situation, que de devenir calme et serein. S'il s'énerve il ne pourra pas entrer dans la situation et comprendre l'intention de la situation.
En devenant calme, le stress est évacué et la personne retrouve son tempo naturel.
Le tempo ici est perçu comme un élément de réflexion. La réflexion est la situation qui fait de l'animal un être humain. L'animal lorsqu'il est mis en situation de stress ne réfléchi plus. La réflexion est essentielle au bon développement de la pensée humaine. C'est l'essentiel de l'existence de l'art dans le développement de la pensée humaine. L'art procure cet instant de réflexion nécessaire au développement de la pensée.

La deuxième avenue de réflexion du projet de cette installation consiste à comprendre son stress comme provenant du régime totalitaire qui met en marche cette évolution de l'humain et qui le plonge dans l'urbanisme effréné. La question que ce pose l'individu devant cette situation urbaine de vitesse accélérée et ce bruit de construction coupable du stress sans compter la déformation de la pensée exigée par ce totalitarisme, c'est de se demander qui est-ce qui mène, qui est le chef  dans cette situation? Comment en sommes nous venu à vivre de cette manière? Qui est responsable de cette situation? Comment puis-je en sortir vivant?

La chambre à rêver propose ces réflexions comme des solutions pour rendre cette expérience de vie humaine plus intelligente.
En étant mis dans une situation contraire à celle du stress, l'individu est amené à réfléchir à son propre comportement et à se demander pourquoi il passe sa vie à courir.

Explication de ce que représente la chambre à rêver

En fait j'appelle ce module la chambre à rêver parce que cela s'impose, mais vous pouvez y donner le nom qui vous convient, cela ne change rien au projet.
Ce module est en quelque sorte un genre de pénétration à l'intérieur de la réalité virtuelle que l'on retrouve en portant un casque de réalité virtuelle conçu pour nous faire expérimenter une sensation de pénétration dans un monde parallèle.
 
Le module de verre conçu avec ce projet représente un casque géant dans lequel pénètre le spectateur. Le sujet à l'intérieur du casque est la nature. La vidéo est conçue et déployée de façon à faire pénétrer le spectateur physiquement dans cette réalité virtuelle imaginée par l'auteur.

L'idée de cette réalisation vient d'un rêve que l'artiste a fait dans lequel il se voyait dans un autre monde dans lequel tous les murs étaient remplacé par des projections permettant aux individus d'avoir l'impression de ne pas être dans la réalité d'une tour à bureau au centre ville de la mégapole mais plutôt dans la nature relaxante.

Le stress provoqué par la disparition de notre état de vie naturelle est constant dans la vie urbaine moderne. Cela est dû au fait que notre moi naturel ne veut pas nous quitter peu importe les avantages que nous apportent l'évolution de la technologie.  La demande que cette évolution provoque dans les individus, les vide de leur point de repère et exige qu'ils se vident de tout sens. La société ainsi créée est artificielle et n'arrive pas à la cheville de l'originaire naturel dans lequel nous avons vécu pendant des millions d'années avant notre civilisation qui elle n'existe que depuis quelques milliers d'années.

La réalité virtuelle nous permet de replonger pour quelques minutes, dans le contexte réel de la nature et par cet exercice nous rassure sur qui nous sommes.

Traduire cette page dans votre langue
https://translate.google.fr